Dernière mise à jour : 2 juillet 2011
37 000 km parcourus



==> Suivez nous quotidiennement sur notre page Facebook ! <==

Après la plage….

Nous quittons la plage après 2 semaines à profiter de la mer en faisant un dernier aurevoir aux tortues de mer dans leur refuge de Cuyutlan, après Manzanillo. On ne peut pas s’empêcher de prendre les bébés tortues dans nos mains et elles semblent apprécier notre présence… même les tortues adultes viennent se faire caresser.
Puis, nous allons visiter Colima, la ville proche des volcans. Les tentations sont nombreuses dans les rues commerciales et on s’y laisse prendre.

Suite du texte en dessous du diaporama…
PS : Passez votre souris sur le diaporama pour voir les commentaires.

[slideshow id=34]

Nous décidons de continuer le voyage par l’intérieur des terres au lieu des côtes du Michoacan, suite aux conseils des Mexicains rencontrés sur notre route. Cela nous fait arriver un soir sur la plaza d’un joli petit village, El Platanar, où nous rencontrons les villageois qui fêtent les 3 ans de Tonatiuh à grands coups de pinata. Nous sommes tous conviés à la fête et rendez-vous est donné le lendemain au temazcal pour participer avec Benjamin et ses amis à une célébration maya dans une tente à suer. L’expérience est unique et nous passons la journée entière sur le site pour préparer la tente, suer en coeur et en chant avec tous, être initiés aux croyances mayas et partager un repas tous ensemble… un souvenir que nous ne sommes pas prêts d’oublier (vidéo à venir).

Après avoir transpiré toute l’eau de notre corps, l’appel du lac Chapala se fait entendre. Nous lui trouvons un air de famille avec le lac Léman, même si ses eaux verdâtres n’inspirent pas à s’y baigner. Nous rendons visite à Danielle, la soeur de nos amis Jacques et Nicole de Québec, qui passe l’hiver ici avec son mari… On les comprend bien, car le village d’Ajijic et toute la région sont plein de charme, propres et le climat y semble parfait. Le marché et toutes ses couleurs nous fait saliver.
L’aventure commence lorsque nous quittons la route principale pour longer le lac jusqu’au bout: une route en pavés à une voie où croiser une voiture, un camion ou une charrette relève de la manœuvre au centimètre… sans parler des animaux et des enfants qui nous regardent passer d’un air ébahi… on se fait même arrêter par des enfants assoiffés qui nous demandent de l’eau! On se sent vraiment dans le cœur du Mexique ici, loin des touristes.

Etape suivante: Guanajuato, une ville fascinante et étendue entre collines et vallée, pleine de routes tortueuses, où tout s’imbrique à la façon d’un casse-tête inimaginable, un véritable Gruyère, une sorte de chaos organisé qui grouille de vie… autant vous dire qu’on est littéralement tombé en amour avec cette ville coloniale si particulière. Un petit baiser au Callejon del Beso pour 15 ans de bonheur, des coups d’œil exceptionnels sur la ville colorée, une comida corrida (menu du jour) dans une des gargotes du marché Hidalgo où les30 serveuses/cuisinières nous sollicitent en criant et en agitant leurs menus en même temps (à en être abasourdi), un musée de momies troublant, une soirée dehors au son des Mariachis et le plaisir de se faire brasser dans les bus locaux pour les trajets au centre-ville.

Après tant d’exubérance, la belle petite ville de San Miguel de Allende nous apparaît si rangée, si tranquille, si propre comme un musée qu’on en apprécie un peu moins le charme. Elle cache ses trésors derrière les magnifiques portes en bois des maisons coloniales d’époque et les nord-américains viennent en nombre y louer/acheter des appartements. Nous y rencontrons Gilles, Sylviane et leurs 2 garçons, des français qui voyagent comme nous pour un an. Peut-être aurons-nous l’occasion de les revoir au hasard de notre chemin.

Nous terminons le tour des villes coloniales au nord de Mexico par celle de Queretaro et ses 3000 édifices historiques. Comme dans les villes précédentes, on prend plaisir à se balader dans les rues pavées pleines d’histoire et les Jardins (=places encadrées de lauriers touffus taillés, avec fontaine, kiosque à musique, bancs en fer forgé), à déguster les délicieuses crèmes glacées et sorbets maison aux saveurs exotiques, à jeter un coup d’œil aux nombreuses églises, à s’imprégner des couleurs et de la lumière des rues, à s’étonner devant ce mélange de tradition et modernité (par ex les femmes indiennes en costume traditionnel avec leur cellulaire ou ipod), à améliorer petit à petit notre espagnol en échangeant quelques mots avec les Mexicains.

Certains jours, nous visitons et passons la journée avec les De Koster (qu’on appelle “les voisins“ puisque nos casa rolante sont côte à côté depuis fin décembre), d’autres fois nous nous séparons pour mieux nous retrouver.
Le voyage à 2 motorisés est une bonne solution avec les enfants qui sont heureux d’être ensemble, mais ce n’est pas toujours facile de se déplacer ainsi: les villes ne sont pas adaptées à nos gros véhicules (ou plutôt le contraire ;-), alors c’est souvent un casse-tête pour se stationner et réussir à rester ensemble. Lorsque nous roulons, nous communiquons avec des walkie-talkies, mais ça coupe et on ne se comprend pas bien. Ça donne lieu à des malentendus quelques fois.

Ce voyage nous permet de réaliser nos forces et nos faiblesse et c’est sans aucun doute une bonne façon d’apprendre à fonctionner en groupe, en famille, en terrain inconnu.

Nous n’avons jamais ressenti de l’insécurité depuis que nous sommes au Mexique, la propagande de peur des médias nord-américains a cédé la place à une confiance avisée de vigilance. Parmi tous les touristes et voyageurs que nous avons rencontrés, aucun ne nous a rapporté de mauvaise expérience ou histoire d’horreur, telles qu’on a pu entendre parler dans les médias. Et dire qu’on a failli ne pas venir au Mexique! L’aventure continue…

6 comments to Après la plage….

  • fabrice et karine dubreucq

    hello alex, nous sommes contents d’avoir de tes news et de nous faire participer à votre voyage. biz fabrice et karine de france

  • Denis et Christiane

    Contents de vous voir avec le Mexique dans vos coeurs!!!! et, non pas ce que les médias gringos en rapportenr!!! Profitez!
    Viva México, mi segunda patria!!! Et, ce, depuis l’espagne… ça me parait paradoxal, Non…!!! Denis y Christiane

  • Marie-Madeleine

    Hello, les Gitans Montréalais !
    Toujours aussi formidable votre voyage et les vidéos et photos !

    Mais ce 30 janvier 2011, je tiens à souhaiter à Sofia un très très très joyeux anniversaire pour ses 3 ans !
    Des gros bisous s’envolent à travers l’Atlantique depuis la Suisse jusqu’au Mexique pour Sofia, qu’elle peut partager avec Léonie, Maman et Papa !

    A + Marie-M.

  • Catherine de Bruyères.......

    Coucou les petits amis, je suis avec grand plaisir les commentaires sur votre beau voyage, je vous imagine très heureux de partir tous les jours à la découverte de nouvelles régions, c’est une grande ouverture d’esprit pour les filles et surtout j’imagine qu’elles auront beaucoup de choses à nous raconter!!!! Donc bonne continuation pour ce périple et BON ANNIVERSAIRE à notre petite Sofia, 3 ANS déjà!!!notre séjour au Canada par -30!!!!et l’arrivée de cette jolie petite fille…..Gros bisous aussi à sa grande soeur , et à leurs parents. Catherine

  • Thierry

    Toujours aussi plaisant de s’offrir un petit voyage grâce à vos news.

    Mon dieu que la grande ressemble à ta famille Alex…

    A un de ces jours

    Thierry

  • Line Chartrand

    Quelles superbes photos et quels beaux textes !

    C’est vraiment extraordinaire de vous suivre grâce à la technologie ! Je vous envie de vivre cette expérience en famille. Cela va vous marquer à jamais ! J’ai hâte de vous serrer dans mes bras, surtout la petite Léonie que j’adore !

    Au plaisir de vous lire à nouveau,

    Line

    P.S. J’ai fait un voyage de cinq semaines en 2005 au Mexique et je me souviens de Guanajuato… Ce fut ma ville préférée ! Alors que San Miguel de Allende était remplie (d’assez vieilles) retraitées américaines ! Quel contraste !